mois : septembre 2014

la-dilettante-tranquille-2013-catherine-breton

Le Tournebride, La Dilettante, Pari Trouillas : la dégustation du week-end

Allez, hop, petit billet sur les dernières bouteilles de ces vins libres que l’on dit naturels ! Tout ça presque le temps d’un week-end. La Dilettante tranquille de Catherine Breton On a mis du temps à se réconcilier avec le Domaine Breton. Non pas que nous étions fâchés, mais plutôt une mauvaise expérience liée à l’achat d’une caisse de différents vins (Bougrueil, Chinon, etc.) en provenance de ce domaine qui avaient très sûrement mal voyagé. Du coup, le plaisir était un peu gâché. Mais c’était il y a longtemps et depuis, nous y revenions ponctuellement, souvent avec La Dilettante pétillante. Dans sa version sèche et tranquille, ce vin est aussi excellent et je me demande d’ailleurs si ce n’est pas cette version que nous préférons. La dégustation : Le nez est droit et précis, typique du Chenin, dans un registre de fruits jaunes, sur dominante d’écorces agrumes, une pointe de bergamote et de tilleul. En bouche, c’est toujours aussi bien fait : on y trouve tout à la fois douceur et vivacité, sans exubérance, tout …

petite-vertu-odile-verdier–jacky-logel

Petite Vertu 2013 de Odile Verdier – Jacky Logel

Après de nombreux essais et encouragés par un rapport qualité prix rare, nous continuons dans la découverte des vins d’Odile Verdier et Jacky Logel, avec cette fois, une indication géographique protégée que nous ne connaissions pas : Urfé, à Marcilly-le-Châtel, pas très loin de Lyon. Le Viognier, cépage qui compose cette cuvée à 100%, peut parfois être très entêtant, voire écœurant. Heureusement, ce n’est pas le cas ici. La dégustation : Le nez est discret, sur la poire, avec des notes florales subtiles, parmi lesquelles on distingue la rose. La bouche : fruitée, vive et légère, elle offre une belle mâche sur une acidité maîtrisée et une belle longueur. La bouteille : 7 euros environ. Retrouvez aussi nos articles sur le même vigneron : Les FMR 2012 de Odile Verdier – Jacky Logel La Volcanique – Côtes du Forez 2013 de Odile Verdier – Jacky Logel  

bourgogne-aligote-breau-2012-vini-viti-vinci

Bourgogne Aligoté Bréau 2012 – Vini Viti Vinci – Nicolas Vauthier

Attention, attention, du très bon à l’horizon ! C’est lors d’une dégustation que nous avions rencontré Nicolas, ce négociant qui est aussi vinificateur et qui maitrise très bien son sujet. Tous les vins que nous avons dégusté chez lui était superbes, à l’image de son Bourgogne Côtes d’Auxerre 2012 Bréau – Vini Viti Vinci que nous avons dégusté, il y a peu. Cette fois, c’est sur un cépage Aligoté que nous emmène ce vigneron. Issu d’un sol argilo-calcaire, le raisin est fermenté en tonneaux et en cuve puis clarifié par soutirage. Il n’est ni filtré, ni collé. En clair, ce vin est un vin fait avec du raisin et que du raisin. La dégustation: Au nez : Fleurs blanche, acacia, tilleul, fruits du verger. En bouche : c’est légèrement gras, avec une belle oxydation et une légère acidité qui procurent une fraîcheur et une vivacité très agréables. Allez-y les yeux fermés, sur des fruits de mer, ou un poisson à chair blanche, ce sera de toute beauté ! Environ 16 euros

le-Ch-nin-de-Vie-anjou-2012-francois-saint-Lo

Le Ch’nin de Vie – Anjou 2012 / François Saint-Lô

Ce soir, nous dégustons la première cuvée d’un jeune vigneron ligérien : François Saint-Lô. Et pour une première cuvée, c’est plutôt une réussite ! Faut dire que le domaine se trouve rue des belles caves à Berrie, de quoi inspirer le vigneron ! On est sur du Chenin, Anjou oblige bien sûr, très minéral, très tendu aussi. Le nez est chouette, sur les agrumes et les fleurs blanches, mais pas dément. En bouche, c’est très agréable. Terriblement minéral, sec et vif ! Un beau premier Chenin en somme, animé par une belle tension et beaucoup de fraîcheur. Un poil court tout de même. Faudra voir ce que donneront les cuvées suivantes. L’étiquette, originale, est signée par la sœur de François. En bref, un joli vin de soif qui accompagne parfaitement tapas et fruits de mer à l’apéro. Merci à la sommelière de Au Passage (Paris 11) pour la découverte ! Restaurant Au Passage 1 bis, passage Saint-Sébastien 75011. Cuisine du marché avec des très bons plats

Le Blanc 2013 ~ Beaujolais Villages de Laurence et Rémi Dufaitre

Le Blanc 2013 ~ Beaujolais Villages de Laurence et Rémi Dufaitre

Nous ne le savions pas mais l’appellation d’origine contrôlée Beaujolais-Villages Blanc n’est pas un Gamay Noir à jus blanc, mais un Chardonnay. Rémi Dufaitre, vous connaissez, il fait du très bon Beaujolais. Mais de tout ce que nous avons goûté de chez lui, c’est sans doute cette bouteille que nous trouvons la plus réussie. Il faut dire que dans le Beaujolais, niveau nature, ça bastonne très fort (Foillard, Lapierre, France Gonzalvez, etc.) La dégustation : Le nez est distingué, élégant et fleuri, sur la fleur blanche. En bouche: c’est très équilibré, l’acidité contre-balance le sucre à merveille. C’est très fin, légèrement minéral, avec un soupçon de citron et un peu d’amande fraîche. Le tilleul est aussi au rendez-vous sur une légère pointe de miel, le tout sur une très belle longueur. C’est très très bon. Et c’est enthousiasmant de fraîcheur ! Environ 13 euros, il n’y a rien à dire, c’est très bon, merci à Olivier de l’épicerie O Divin pour cette très belle découverte.

la-volcanique-cotes-du-forez-2013-odile-verdier-jacky-logel

La Volcanique – Côtes du Forez 2013 de Odile Verdier – Jacky Logel

On continue notre investigation à Marcilly le Châtel, près de Lyon chez Odile Verdier et Jacky Logel avec un 100% Gamay : La Volcanique. C’est excellent ! À l’ouverture, on le répète, il faudra carafer, carafer et encore carafer. Dans le cas contraire, le nez sature très vite, dans un registre très fermé. Une fois libéré de son contenant, cette bouteille délivre tout son le charme : c’est frais et la fraise et la framboise se mêlent à merveille sur des fruits à point. Issu d’un sol basaltique, ce Gamay est dans un registre plus robuste et tannique qu’il ne peut l’être quand il provient des régions de la Loire, par exemple. En bouche : le fruit est toujours là, avec une jolie souplesse et une belle fraîcheur, légèrement épicée, sur un soupçon de poivre. Longueur et matière finissent la dégustation, c’est simplement bon ! À environ 8 euros, c’est imbattable, à saisir ! Retrouvez aussi nos articles sur le même vigneron : Les FMR 2012 de Odile Verdier – Jacky Logel Petite Vertu 2013 …

les-fmr-odile-verdier-jacky-logel

Les FMR 2012 de Odile Verdier – Jacky Logel

C’est une cuvée de générosité que les FMR 2012. Après avoir subi la grêle, les amis d’Odile et de Jacky ont décidé de le dépanner en Syrah, cépage unique qui compose ce vin. À quelques kilomètres de Lyon, à Marcilly le Châtel, ce jeune vigneron, menuisier d’origine, réalise en 1992 sa première cuvée. Des vacances dans le Forez, 2 années de formation en Viticulture-oenologie à Mâcon et voilà : Jacky, accompagné de sa femme Odile, se lancent. 10 ans plus tard, le résultat est là : c’est drôlement bon ! Pour le moment nous avons goûté Volcanique et les FMR. La dégustation : les FMR 2012 La robe : dense, rubis. Au nez : les fruits noirs dominent largement, tout en fraîcheur, sans tomber dans le fruit trop mûr. La muscade est clairement présente et soutenue par un léger réglisse et un beau fumé. C’est dense mais subtil, comme la violette. En bouche : la matière est belle, charnue, la fraîcheur est là, la jeunesse aussi. C’est croquant sur une bonne longueur. En clair, c’est …

Le P’tit Blanc du Tue-boeuf 2013

Le P’tit Blanc du Tue-boeuf 2013

La derrière fois que nous avons parlé du Blanc du Petit Blanc du Tue-Bœuf, c’était lors de la rédaction du 1er billet rédigé sur notre site : le 14 Juin 2010. Je me demande même si, parfois, on n’avait pas décidé d’ouvrir ce blog pour partager notre passion pour ce vin. Attention, n’attendez aucune forme d’objectivité vis-à-vis de cette cuvée réalisée à partir de Sauvignon et accompagnée de Menu Pineau. Tout cela n’a rien de rationnel. De la même manière qu’on aime les gens sans pouvoir vraiment définir la raison principale de l’affection qu’on leur porte, ici, c’est la même chose. Nous sommes admiratif des vins de la maison Puzelat, c’est original, unique et sincère. Bref, un domaine vraiment à part ! La dégustation : La robe est claire, limpide et l’alcool est discret. Le nez est, lui aussi, discret et tend plutôt vers les agrumes et les fruits exotiques. En bouche, c’est vif, tendu mais sans agressivité. L’acidité est superbe. C’est minéral, on pense à la craie, à la pierre de silex, avec une …

Que-pasa-2013-stephane-morin

Qué Pasa 2013 de Stéphane Morin

Nous sommes dans le Roussillon, au Domaine Léonine avec Stéphane Morin qui produit ici un vin issu de deux cépage(s) : 40 % Grenache Gris – 40 % Grenache Noir – 20 % Carignan. Comme d’habitude, avec les vins natures, on carafe, on carafe et on carafe 😉 Une fois carafé, on déguste ! Le nez s’inscrit dans une dominante de fruits rouges mures : pruneau, figue, mûre. On perçoit aussi la garrigue et le chocolat. C’est puissant, c’est un vin du sud gorgé de soleil qui réussit en plus à conserver de la fraîcheur. En Bouche : les fruits rouges sont dans la place, mais on est aussi en présence de la réglisse, du moka avec du cuir en fin de bouche. C’est très bien fait, c’est très bon et ce Qué Pasa s’accommodera parfaitement d’une viande rouge, de très bonnes charcuteries ou d’excellents fromages.