mois : août 2014

Aphros Wine – Quinta Casal de Paço

Aphros Wine – Quinta Casal de Paço

Allez, c’est encore les vacances et on vous emmène visiter le domaine Quinta Casal de Paço, également appelé Aphros Wine. Nous sommes au Portugal, en pleine région du Minho, dans le nord, à quelques kilomètres de la Galice espagnole. Les paysages sont superbes, luxuriants. Tout est vert, l’eau est partout, disponible auprès de sources qui semblent inépuisables. Nous rencontrons Vasco Croft (le gérant du domaine), qui incarne la 8ème génération à vivre dans un domaine construit au XVIème siècle et entouré de vergers, de forêts et d’arbres centenaires. A l’origine, son idée était assez simple : réaliser un vin de qualité qu’il revendrait aux restaurants et aux cavistes de la région à la recherche d’un bon vin. Comme nul n’est prophète en son pays, Vasco se retrouve rapidement confronté à la réalité de la région du Vinho Verde : des vin bons mais qui doivent aussi être (très) bon marché. Le domaine était à l’origine celui d’un aristocrate, ministre du premier gouvernement démocratique portugais. Vasco nous raconte qu’il a le souvenir prégnant de sa grand-mère (devenue …

domaine-romaneaux-destezet-2003–Herve-souhaut

Domaine Romaneaux Destezet 2003 – Hervé Souhaut

Composé à partir d’un assemblage des cépages Roussanne à 90% et Viognier à 10%, ce Saint-Joseph disqualifié (par un jury mal luné), n’en est que plus remarquable. Hervé Souhaut réalise de superbes vins et nous sommes plutôt admiratifs de sa capacité à surprendre, tout en créant des cuvées harmonieuses et originales. À l’image de ce Domaine Romaneaux Destezet 2003 : superbe. C’est le végétal qui domine au nez, le temps a patiné le côté fleural pour laisser place à des odeurs plus complexes, qui tendent vers les fruits secs et le zeste de citron. On pense aussi à l’amande et à la pêche blanche. En bouche: c’est rond tout en restant droit. La longueur en bouche est incroyable. On admire l’acidité et l’amertume, qui se marient parfaitement. Le minéral se fait discret pour laisser apparaître une sensation de cire, une légère noisette grillée ainsi que des fruits blancs confits. Nous avons aussi déjà goûté le Saint-Épine 2011, ainsi que le superbe Syrah. Le tout est à tomber, comme d’habitude 😉 Environ 26 euros.

Morgon-cuvee-corcelette-2012-Jean-foillard

Morgon « Cuvée Corcelette » 2012 de Jean Foillard

Nous buvions la semaine dernière le superbe Côte du Py de Jean Foillard et sur cette belle lancée, nous continuons cette fois avec la Cuvée Corcelette du même vigneron. Le nez est charmeur, envoûtant, nous sommes dans le sous-bois, la fraise domine mais les épices et les odeurs de musc sont aussi belles et bien là, en embuscade. En bouche, tout n’est que volupté. C’est frais mais structuré, l’acidité tient en équilibre un ensemble homogène et incroyablement maîtrisé. Fruit rouges, épices et musc s’épanouissent et restent entièrement fidèles au nez. C’est généreux et exquis : une réussite. Environ 22 euros.

sushiya-rue-pradier

Bourgogne Côtes d’Auxerre 2012 Bréau – Vini Viti Vinci

Tout d’abord, un peu de contexte… Nous sommes dans un des restaurants japonais les plus typiques et atypiques de Paris. 10 places assises, poissons crus seulement. Ici, le patron vous laisse venir avec votre bouteille, il a éventuellement des bières, mais ce sont celles qui comblent les rayons des supermarchés. Soupe miso divine, assiettes de Sushi et shashimi et montagne de riz, façon mont Fuji (si,si) sont à la carte ! Le nom de ce restaurant? Sushiya : 12, rue Pradier. Les meilleurs restaurants japonais sont sur www.japonaisparis.com. Le vin, c’est un Bourgogne blanc réalisé par Nicolas Nauthier, que nous avions rencontré lors d’une dégustation et qui nous avait fait déguster de bien belles bouteilles. Le nez est discret sur les fleurs blanches. L’appellation Côtes d’Auxerre n’autorise que le Chardonnay et pourtant, en bouche on a du mal à le croire. C’est vif, nerveux, l’astringence et l’acidité sont aussi bien présentes, et c’est aussi sec et simplement fabuleux avec des sashimis.

ca-c-est-bon-2012-laurent-lebled

Ça C’est Bon 2012 – Laurent Lebled

Allez, direction la Touraine pour une virée au pays du glou-glou ! Ce Gamay est issu d’un terroir sablo-limoneux pour lequel Laurent Lebled réalise une macération carbonique, accompagnée de 8 mois d’élevage en cuve béton. Le nez est généreux, très fruité dans un registre fruits à noyaux. En bouche, c’est la fraîcheur qui surprend, c’est souple, légèrement tannique, c’est bon et tellement simple, facile ! Un vrai vin de soif à déguster avec des amis sur les bords d’une rivière, accompagné de sandwichs et de fruits de saisons en attendant, par exemple, l’hypothétique retour de notre soleil.

les-fripons-2012-gilles-berlioz

Les Fripons 2012 de Gilles Berlioz

Bienvenue en Savoie pour cette AOC réalisée à partir de Roussane, également appelée Bergeron en Savoie. On aime beaucoup Gilles Berlioz qui fait des vins très élégants, typiques et ancrés dans son terroir. L’œil est profond, paille. Au nez, c’est floral et on retrouve des arômes de noix, de thé et de fruits exotiques. La bouche est ronde, dense, on pourrait même dire riche. C’est gras avec beaucoup de matière et l’acidité permet à ce vin de garder élégance et finesse. Environ 27 euros.

Morgon-cote-du-py-2012-Jean-foillard

Morgon « Côte du Py » 2012 de Jean Foillard

Du gamay, du gamay, oui mais surtout du Morgon en provenance de la Côte du Py et réalisé par Jean Foillard, autant le dire tout de suite : un monument. La robe rubis est superbe et au nez c’est un véritable festival de fruits rouges, très rouges : fraise, framboise, cerise se bousculent pour laisser poivres et épices, prendre une place subtile. En bouche, les fruits rouges présents au nez sont rejoints par les arômes tertiaires : musc, cuir et réglisse portés par une légère acidité mais le tout reste suave, souple et la gourmandise est exquise. Jean Foillard ne fait pas de vin mais de la poésie, qu’on se le dise 😉 Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un investissement que vous ne regretterez pas (environ 20 euros) !

vin-rose-2013-clos-du-tue-bœuf

Vin Rosé 2013 – Clos du Tue Bœuf

On était très intrigués par ce Rosé réalisé par les frères Puzelat. En premier lieu car nous aimons beaucoup ce domaine et ensuite car nous ne sommes pas des amateurs de rosé. Ce qui peut paraître surprenant comme choix, mais les frères Puzelat ne font rien comme tout le monde et ce rosé porte très mal son nom car il ne se destine clairement pas à une consommation d’apéritif en mode estival autour de merguez passées au barbecue. Réalisé à partir de vieilles vignes de Pinot Gris, c’est une robe légèrement rosé et limpide qui accroche immédiatement l’œil. Le nez est fleuri et dans un registre de fruits jaunes, plutôt sur le coing. En bouche, c’est vif, légèrement astringent, iodé et c’est là qu’intervient la note Puzelat : c’est très peu sucré, voir même pas du tout. Rien des éléments que beaucoup considèrent comme caractéristiques du Rosé. C’est sec, très sec, par conséquent on optera plutôt pour des fruits de mer comme des gambas poilées à l’ail. On aime, c’est bon !

Kharakter-2011-domaine-debriseau

Kharaktêr 2011 – Domaine de Briseau

Nous avions goûté Kharaktêr 2012 et franchement on avait adoré, cette fois on change de millésime pour passer au 2011. On retrouve tous les points forts du 2012 avec un nez légèrement plus oxydé, fruits du verger, miel et fraîcheur. La bouche : minérale, vive, iodée et belle acidité. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas, c’est un des meilleurs vins que nous ayons bu cette année, une vraie réussite ! #vin #vinlibre #vinnature